a besoin d'aide

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

a besoin d'aide

Message par colin59 le Mar 24 Mai - 20:27

Bonsoir,
mon entourage et en l'occurence ma petite amie considère que j'ai besoin d'aide. Je suis étudiant et avec le stress et une vie pas trés facile, je consomme de manière aigue, en soirée avec des amis. J'arrive à boire en 2/ 3 heures, plusieurs litres de bière. Seul; je bois maximum 2 litre bière. le problème n'étant pas la quantité mais l'ivresse et la fuite de la sensation de conscientisation de mes problème que cela me procure. En d'autre terme , l'alcool me fait oublier.
J'écris ce soir, en espérant avoir quelqu'un qui puisse me rassurer.
merci.

colin59
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: a besoin d'aide

Message par Invité le Mar 24 Mai - 23:09

Bonsoir Colin

Dans mes débuts d'alcoolisation j'étais aussi dans l'excessivité et tout cela pour effacer mes émotions
Mais très vite je n'ai plus pu gérer ni ma consommation ni ma vie
C'est quand j'ai accepté que j'avais un grave problème que j'ai décidé de reprendre ma vie en main.
Toi seul peut décider d'agir et si tu le fais c'est uniquement pour toi.

Je me réjouis de lire ton partage et en t'inscrivant sur le forum privé les aami(e)s pourront t'apporter des réponses à tes questions

AAmicalement

Ram

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: a besoin d'aide

Message par Invité le Mer 25 Mai - 8:13


bonjour colin ,

un peu comme toi , je buvais pour ne pas voir la vie en face avec ses diffilcultés , je me cachais derrière cet alcool pour ne pas les affronter mais j'étais déjà pris dans le filet de ce poison qui dirigait déjà ma vie ,
lorsque je me suis reconnu malades alcooliques , je suis allé poussé cette porte chez les aa pour trouver les solutions à mon problème avec cet alcool ,

jean-luc

voici un petit questionnaire qui peut t'aider ,

1. AVEZ-VOUS PARFOIS ESSAYE DE CESSER DE BOIRE DURANT UNE SEMAINE (OU PLUS) POUR CONSTATER QUE VOUS N’Y PARVENIEZ PAS ?

La plupart d’entre nous ont essayé le “régime sec” de nombreuses fois avant d’arriver chez A.A. Nous avons fait de sérieuses promesses à notre famille, à notre patron. Nous avons solennellement fait vœu de tempérance. Rien n’a changé jusqu’à ce que nous connaissions A.A. Nous considérons maintenant ce problème à notre aise. Nous ne promettons rien à nous-mêmes, ni à d’autres. Nous nous concentrons simplement à ne pas prendre le premier verre aujourd’hui. Nous restons abstinents un jour à la fois.

2. ACCEPTIEZ-VOUS DIFFICILEMENT LES CONSEILS D’AUTRES PERSONNES OUI ESSAYAIENT DE VOUS FAIRE CESSER DE BOIRE?

Beaucoup de personnes essaient d’aider les buveurs ayant des difficultés à contrôler leur consommation. Mais la plupart des alcooliques acceptent mal les conseils bénévoles sur leur manière de boire. (A.A. n’impose son avis à personne. Mais si on nous le demande, nous rapportons l’expérience de nos membres et nous donnons quelques suggestions pratiques pour vivre sans alcool).

3. AVEZ-VOUS DEJA ESSAYÉ DE CONTROLER VOTRE CONSOMMATION EN ABANDONNANT UNE BOISSON POUR EN ADOPTER UNE AUTRE?
Nous étions toujours occupés à rechercher une formule pour boire sainement. Nous avions abandonné le “demi” ordinaire pour des bières plus fortes, pour le vin, les liqueurs ou les apéritifs; ou nous avions choisi d’ajouter de l’eau à notre boisson préférée du moment. Ou bien nous avalions notre premier verre d’un trait. Nous avions essayé de ne boire qu’à certains moments de la journée. Mais quelle que soit la formule adoptée, nous finissions invariablement par nous enivrer.

4. DEPUIS UN AN VOUS EST-IL ARRIVE DE BOIRE TOT DANS LA MATINEE?

La plupart d’entre nous sont convaincus, par leur expérience personnelle, que la réponse à cette question est un indice pour savoir si une personne est sur la route de l’alcoolisme, ou a déjà atteint le bout du chemin de la consommation “normale”.

5. ENVIEZ-VOUS LES PERSONNES QUI PEUVENT BOIRE SANS S’ATTIRER DES DESAGREMENTS?

Il est évident que beaucoup de personnes peuvent boire d’une manière sociale, parfois même de grandes quantités sans faire grand tort apparemment ni à elles- mêmes ni à d’autres. Vous êtes-vous jamais demandé pourquoi l’alcool était si souvent pour vous le prélude aux désagréments?

6. LES PROBLEMES RESULTANT DE VOTRE CONSOMMATION SONT-ILS DEVENUS PLUS GRAVES DEPUIS UN AN?

Toutes les sources médicales autorisées indiquent que l’alcoolisme est une maladie progressive. Une fois qu’une personne a perdu le contrôle de sa consommation, le problème empire et il ne disparaît jamais. Un alcoolique n’a qu’un choix à faire:
1° boire jusqu’à ce que mort s’ensuive ou se retrouver dans un asile ou en prison; 2° se tenir à l’écart de l’alcool sous toutes ses formes. Le choix est simple.

7. VOTRE CONSOMMATION D’ALCOOL A-T’-ELLE CREE DES DIFFICULTES DANS VOTRE FOYER?

Beaucoup d’entre nous avaient l’habitude d’affirmer qu’ils buvaient à cause d’une situation désagréable ou ennuyeuse chez eux. Il nous est rarement venu à l’esprit que des problèmes de ce genre ne font que s’aggraver plutôt que se résoudre par une consommation sans contrôle.

8. DANS LES OCCASIONS OU LA BOISSON EST LIMITÉE, ESSAYEZ-VOUS D’OBTENIR DES VERRES SUPPLEMENTAIRES?

Lorsque des situations de ce genre se présentaient nous prenions un “acompte” avant d’arriver, ou bien, habituellement, nous nous arrangions pour recevoir plus que notre part. Et souvent cela nous mettait simplement entrain pour continuer à boire alors que les autres rentraient raisonnablement chez eux.

9. EN DEPIT DE L’EVIDENCE DU CONTRAIRE, AVEZ-VOUS CONTINUE A AFFIRMER QUE VOUS POUVIEZ CESSER DE BOIRE “PAR VOUS-MEMES” QUAND VOUS LE VOULIEZ?

La désillusion sur soi-même semble venir naturellement chez ceux qui ont des difficultés avec l’alcool. La plupart des A.A. ont essayé de manière répétée de cesser de boire sans aide extérieure. Mais ils n’ont pas réussi.

10. DEPUIS UN AN, AVEZ-VOUS EU DES ABSENCES A VOTRE TRAVAIL A LA SUITE D’EXCES DE BOISSON?

Lorsque nous buvions et que nous nous absentions de notre bureau, de notre usine ou de notre magasin, nous essayions souvent de donner des raisons à notre “maladie”. Nous avions abusivement eu recours aux congés pour maladie.

11. AVEZ-VOUS EU DES PERTES DE MEMOIRE PENDANT QUE VOUS BUVIEZ?

Alors que nous agissions sur le moment d’une manière consciente, nous ne pouvions plus nous rappeler certaines choses le lendemain. Ces pertes de mémoire paraissent être le dénominateur commun dans nos vies d’alcooliques, nous qui admettons maintenant que nous sommes des alcooliques. Nous connaissons aujourd’hui trop de choses sur le trouble réel dans lequel nous vivions lorsque nous avions des pertes de mémoire.

12. AVEZ-VOUS JAMAIS SENTI QUE VOUS POUVIEZ FAIRE PLUS DE VOTRE VIE SI VOUS NE BUVIEZ PAS?

A.A. par lui-même ne peut résoudre tous vos problèmes. Mais lorsqu’il s’agit d’alcool, nous pouvons vous montrer comment vivre sans perte de mémoire, sans réveil nauséeux, sans remords, sans apitoiement sur soi- même résultant d’une consommation déréglée d’alcool. Une fois que l’on a été alcoolique, on le reste toujours. Aussi, en A.A., nous nous tenons à l’écart du premier verre. Lorsque ceci est fait, nous pouvons diriger notre vie avec plus de succès et avec beaucoup plus de bonheur.

Quel est votre nombre de points ?

Quel est votre nombre de points? Quelle est votre cote? Avez-vous répondu “oui” quatre fois ou plus? Si c’est le cas, il y a des chances que vous ayez de sérieuses difficultés avec l’alcool, ou que vous soyez en passe d’en avoir dans un avenir plus ou moins proche.
Vous êtes le seul à pouvoir dire de manière certaine si A.A. est pour vous. Si la réponse est affirmative nous serons heureux de vous montrer comment nous avons cessé de boire.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: a besoin d'aide

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum