Bien venu-e

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Bien venu-e

Message par Monique le Mar 29 Mai - 7:32

Bien venu-e


Bonjour à vous,

- Doit-on s’enivrer pour savoir ce qu’est la sobriété ? Doit-on se rendre malade pour savoir ce qu’est la santé ? Comme plusieurs aspects sont inclus dans la question des drogues, abordons-la avec soin. Quelle est la nécessité de prendre les drogues alcoolisées qui promettent une expansion psychédélique de l’esprit, de grandes visions, de l’intensité ?

On les prend, apparemment, parce que la clarté intérieure est faible, parce que l’existence est creuse, médiocre, privée de sens ; on se drogue pour dépasser cette médiocrité.

Les intellectuels ont fait de l'alcool un nouveau mode de vie. On voit de la discorde partout dans le monde, des névroses contraignantes, des conflits, la misère douloureuse de la vie. On est conscient de l’agressivité de l’homme, de sa brutalité, de son total égoïsme, que nulle religion, nulle loi, nulle morale sociale n’ont pu dompter.

Il y a, dans l’homme, une telle anarchie, et de telles capacités scientifiques. Ce déséquilibre produit un chaos dans le monde. Le fossé infranchissable entre une technologie avancée et la cruauté de l’homme produit de grands bouleversements et de grandes détresses. Tout cela est évident. Alors l’intellectuel qui a jonglé avec différentes théories n’ayant rien trouvé pour échapper à l’impasse de la condition humaine, se tourne vers la drogue dorée de l'alcoolisation qui apporterait aux esprits une harmonie et une santé dynamiques.

Mais l’esprit, malgré ses capacités extraordinaires dans le domaine des sciences et de leurs applications, est toujours mesquin, étroit et bigot, et il continuera à l’être, n’est-ce pas ? Vous pouvez avoir une expérience sensationnelle, explosive, au moyen de l'alcool, mais l’agressivité, la brutalité et la douleur, si profondément enracinées dans l’homme disparaîtront-elles ? Si les alcools étaient capables de résoudre les problèmes complexes et enchevêtrés des relations humaines, il n’y aurait plus rien à dire, car ces relations, la soif de vérité, la fin de la douleur, seraient bien superficielles, pour avoir été résolues par une pincée de drogue dorée.

Cette approche est certainement erronée, n’est-ce pas ? On dit que l'alcool donne des expériences proches de la réalité, et que, par conséquent, il éveille l’espoir, il est un encouragement.
Mais l’ombre n’est pas la réalité, le symbole n’est pas le fait.
Ainsi qu’on le constate dans le monde entier, c’est le symbole qu’on adore, non la vérité.
Dire que le résultat de cette drogue est voisin de la vérité, n’est-ce donc pas vanter une contrefaçon ?

Aucune pilule dorée et dynamique ne résoudra nos problèmes humains. Ils ne pourront être résolus que par une révolution radicale de l’esprit et du coeur de l’homme. Elle exige un dur et constant travail, que l’on sache voir et écouter et que l’on acquière ainsi une très grande sensibilité.

La plus haute forme de sensibilité est un summum d’intelligence, qu’aucune drogue que l’homme invente ne lui accordera jamais. Sans cette intelligence il n’y a pas d’amour et l’amour est relation.

Sans amour il ne peut y avoir dans l’homme aucun équilibre dynamique.

Cet amour ne peut pas être conféré par des prêtres, par leurs dieux, par des philosophes, ou par la drogue dorée qu'est l'alcool.
avatar
Monique
Admin

Messages : 2443
Date d'inscription : 02/01/2011
Age : 69
Localisation : France

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
 
Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum